Fauteuil à la reine du « mobilier aux épis » de la chambre à coucher de Marie‐Antoinette au Petit Trianon


Fauteuil à la reine du « mobilier aux épis » de la chambre à coucher de Marie‐Antoinette au Petit Trianon

Georges Ier Jacob, 1787‐1788, hêtre sculpté et peint, broderie de laine sur basin blanc, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon © Château de Versailles, Dist. RMN / © JM Manaï

En 1787 un nouveau mobilier pour la chambre de la Reine Marie-Antoinette au Petit Trianon fut commandé aux meilleurs artisans. Outre le menuisier Jacob, les sculpteurs sur bois Jean-Baptiste-Simon Rode, pour les sièges, et Pierre-Claude Triquet, pour le lit, furent sollicités. Jean-Baptiste Chaillot de Prusse effectua les peintures au naturel, et Marie-Olivier Defarges, de Lyon, créa le tissu brodé, livré ensuite par le marchand-mercier Hébert. Le dessin de départ fut probablement réalisé par Jean-Démosthène Dugourc qui créa un décor particulièrement original, en accord avec le cadre champêtre et bucolique du lieu. Des gerbes de blé sont liées par des rubans, autour d’elles s’enroulent des branches de lierre et de jasmin, des brins de muguet ainsi que des pommes de pin complètent le décor, à la base des pieds et au sommet du dossier. Certains éléments ont depuis été repeints, puisque l’on constate la présence de cocardes tricolores. De cet extraordinaire ensemble dispersé à la Révolution, le château de Versailles a pu réunir les deux fauteuils, les deux chaises, le tabouret de pied, le paravent et l’écran de cheminée. Fait extrêmement rare, ce mobilier conserve aujourd’hui sa garniture originale ornée de bouquets de roses, de boutons d’or et de bleuets (ou barbeaux) et compte parmi le plus précieux réalisé à la fin du XVIIIe siècle.

Château de Versailles Ville d'Arras Région Nord - Pas de Calais La Région des Musées Nord-Pas de Calais Avec le mécénat de
Crédit Agricole Nord de France
Avec le soutien du groupe
Ramery